Un vautour blessé ?

Vous venez de trouver un vautour qui fait du stop en bord de route, se rafraîchit dans la Jonte ou s’improvise couvreur sur le toit de votre maison ? Pas de panique !

Il n’est pas rare en été de trouver des vautours posés un peu partout, dans les villages ou au fond des gorges. Ce sont généralement de jeunes Vautours fauves qui viennent de prendre leur envol, ils sont aisément reconnaissables à la couleur brune de leur collerette – qui est blanche chez les adultes. Beaucoup de vautours ratent leur envol, c’est en effet le cas pour environ 20% d’entre eux. Cette période critique pour les jeunes fait néanmoins partie de la biologie de l’espèce et participe à la sélection naturelle. La réintroduction avait pour but de réimplanter une colonie de vautours dans les gorges et, bien que la population soit encore suivie par la LPO et le Parc National des Cévennes, ceux-ci n’en sont pas les gestionnaires. La réintroduction est un succès justement car la population reste viable sans intervention humaine.

Si ce vautour est une cause de trouble à l’ordre public (au milieux d’une route, d’un camping etc.), vous pouvez dans un premier temps essayer de le faire partir, ils ne sont pas agressifs et si ils ont encore assez de force pour voler (et que le site le permet) il s’enfuiront dans le vide (même si la distance de fuite peut être courte).

Les vautours, comme tous les rapaces, sont protégés par la loi, ce qui veut dire qu’il est interdit de les transporter sans habilitation.

En cas de besoin, vous pouvez contacter la LPO Grands Causses (05.65.62.61.40).

Pour plus d’information sur les animaux sauvages en détresse vous pouvez consulter la page de la LPO ou le site de l’Union Française des Centres de Sauvegarde de la faune sauvage, l’UFCS.

Baguage d'Europe, premier Vautour moine (Aegypius monacus) né dans la nature
Baguage d’Europe, premier Vautour moine (Aegypius monacus) né dans la nature

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :