Découvrir le site

Les vautours sont présents dans les gorges de la Jonte depuis au moins 70 000 ans. Ils ont servi de nettoyeurs durant toute la période médiévale de ces lieux, débarrassant les paysans des carcasses. Ils ont pacifiquement cohabité avec les Hommes jusqu’au milieu du XIXe siècle.

À la fin des années 1940 les derniers spécimens de Vautours fauves disparaissent du ciel français, principalement à cause du poison et de la chasse. En 1970 une tentative est menée afin de le réintroduire dans les gorges de la Jonte.
Une soixantaine de Vautours fauves seront ainsi lâchés entre 1981 et 1986 c’est une première mondiale et une réussite ! Fort de ce succès, c’est au tour des Vautours moines d’être réintroduits de 1992 à 2004. Depuis 2012 ce sont les Gypaètes barbus qui prennent leur envol, et ce, jusqu’en 2021.

La muséographie se divise en 4 parties :

  • des vautours et des Hommes, présentation de la perception des vautours dans notre culture, et les autres, à travers les âges
  • un vautour, comment ça marche ? biologie, anatomie et écologie des différentes espèces sont ici présentées
  • l’histoire de leurs disparition, une affaire d’Hommes
  • histoire de leur réintroduction, une affaire de passionnés

Le site comprend deux terrasses :
La première, est l’historique belvédère des Terrasses, qui offre une vue plongeante sur la Jonte et ses gorges.
La seconde est une terrasse qui permet d’observer les vautours grâce à plusieurs lunettes avec l’aide des animateurs du site. Contrairement aux parcs les plus courants, les vautours sont ici en totale liberté dans leur milieu naturel.

Des séances vidéos sont lancées régulièrement en compagnie d’un animateur. Une première partie, en direct, permet de présenter l’habitat des vautours et de réagir à chaud aux images. Une seconde partie présente un petit film, réalisé avec des images d’archives, permettant d’aborder les vautours de manière pédagogique et ludique.

Reposoir de Vautours fauves

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :